dimanche 3 juillet 2011

Elections législatives en Thaïlande

Puae Thai
Parti démocrate

Depuis la région de Trang, fief et territoire pourtant conquis depuis longtemps par le Parti démocrate du Premier Ministre Abhisit Vejjajiva (photo de droite), et malgré la disparition totale, la nuit dernière, de toutes les affiches de l'opposition de la ville, l'heure n'est pas aux réjouissances.

En effet, 1 heure avant la fermeture des urnes, il semble que le parti Puae Thaï (photo de gauche), rallié, par le biais de sa propre sœur, à Thaksin Shinawatra (celui-ci vivant en exil depuis le coup d'état de 2006) soit sorti vainqueur des élections avec une large majorité au niveau national : sur 500 sièges au Parlement, 265 sont remportés par l'opposition contre 159 pour le Parti démocrate. Les détails par région.

Aucune vente d'alcool n'a été autorisée pendant l'ouverture des bureaux de vote, et la seule incitation à voter pour tel ou tel candidat aurait pu vous valoir, sans autre forme de procès, à un temps de détention. Dans ce sens, l'incitation à la délation de ce comportement a été largement encouragé par les autorités.

Nous espérons que ces élections apporteront une stabilité politique au pays qui a déjà subi 18 coups d'état en 80 ans. Mais selon une enquête d'opinion du Bangkok Post, la moitié des sondés pense qu'il faille s'attendre à des actes de violence après les élections.

Les regards doivent se tourner à présent vers la capitale mais aussi vers la région de Narathiwat, à l'extrême sud du pays, région instable et théâtre d’attentats depuis de nombreuses années et exclusivement musulmane. Les habitants qui subissent les violences se plaignent d'être délaissés par des pouvoirs politiques dépassés et impuissants face à la complexité du problème sur place.


Consultez nos liens en marge et nos archives pour plus de précisions.


affiche de contre-campagne des ultra-nationalistes appelant au boycott des élections

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire