vendredi 25 février 2011

Voyage de fin d'année : la Malaisie et Singapour

Après Noël, l'école est restée fermée pendant un long week end qui nous permis, à nous ainsi qu'à de nombreux autres professeurs et leur famille, de profiter de ce voyage offert par l'école.
Beaucoup de nos collègues n'avaient encore jamais quitté le territoire thaïlandais, et on pouvait lire un peu d'appréhension sur leurs visages.

Sentoza, section Univers Sale, Singapour

Le thème était davantage celui du divertissement que celui de la rencontre culturelle. En effet, nous l'avions déjà abordé lors d'un précédent billet : d'après leur propre aveu, les thaïs ne sont gère intéressés par l'histoire, l'art et les musées. C'est donc dans les parcs d'attractions que nous avons passé la majeure partie du temps, pourtant Rodin et Dali n'étaient pas loin. Un peu de divertissement, après tout, pourquoi pas ?

 

En Malaisie, nous n'avons pas été vraiment tenu au courant de l'emploi du temps, ce qui nous valu d'être surpris plusieurs fois, notamment quand nous sommes allé "sur la montagne". Super ! un peu d'air frais. 

Une calme ascension avant le bruit et les flippers
Nous montons donc dans les télécabines  avec enthousiasme, même après 40 minutes d'attente en file, jusqu'à plus de 2000m, pour découvrir d'abord à travers la brume un immense complexe hôtelier. Ce complexe s'est avéré être le point de départ d'un labyrinthe commercial encore plus grand, encore plus laid pour déboucher enfin dans un parc d'attraction (plutôt de répulsion) entièrement couvert et une vague ressemblance avec un Las Vegas. Cinémas, restaurants, casinos, McDo, pizzas, bonbons, boutiques de gadgets en plastiques et reconstitutions approximatives et caricaturales de Venise, Londres, New York et Paris sur quelques milliers de mètres carrés d'enfer bruyants et fluorescents.

Même elle n'a pas tellement l'air de s'amuser

Ça ne serait pas si grossier si ce n'était pas sur une belle montagne
 
Et chose assez incroyable, nos collègues n'ont pas eu l'air de s'être tellement amusés puisque pendant ce temps libre (et entre 3 et 5h à chaque fois !), nous les avons plutôt vu manger, se prendre en photos ou attendre sur un banc après avoir déambulé parfois un peu agars sans vraiment profiter des attractions. Mais il nous a bien fallu parfois aussi poliment jouer le jeu malgré nous...

Devant 40m de plastique de guirlandes clignotantes, Singapour
Nous avons tout de même acheté du chocolat dans une des 10 boutiques de confiseries (pas celle-ci), Singapour

Il faut dire qu'en dehors de ce qu'ils connaissent, les thaïs ne se sentent pas très à l'aise pour des raisons qui nous échappent encore puisque la rupture culturelle entre la Malaisie et le Thaïlande est tout de même assez modérée. Mais ils ont quand même insisté pour manger thaï tout le long du voyage.

Porte d'un temple chinois à Singapour

Avec Marie, après les séances de photos obligatoires avec nos collègues et leurs enfants, nous avons pu tout de même, à l'heure de certains repas (vous noterez que "heure" reste au singulier), profiter de l'ambiance des grandes villes que nous avons traversées, comme Kuala Lumpur.

Maison du 1er ministre, Malaisie
Pont, Malaisie
Tours Petronas, Kuala Lumpur, Malaisie

De belles œuvres architecturales et de beaux temples sont facilement accessibles au regard et à la visite, surtout à Singapour.


Temple Hindou, Singapour
Temple chinois de Singapour
Nous avons été soulagé de voir que ces villes, le peu que nous en aillons vu, malgré la forte densité de population, restent, contrairement  aux villes de Thaïlande, propres, assez silencieuses, aisé à la circulation pédestre et spacieuses, surtout Singapour qui offre de nombreux petits recoins verts et aquatiques faisant parfois même songer à un petit port Britannique avec ses pubs et ses petites boutiques même si tout est très neuf et bétonné.

Plein cœur de Singapour, calme et espace

De nombreux musées d'art et d'histoire sont répartis dans ces villes, mais malgré leur proximité immédiate de l'itinéraire prévu, le bus se dirigeait désespérément vers les grands centres commerciaux.

Marina Bay, centre commercial de luxe, Singapour

Nous nous sommes donc promis de revenir pour palier à notre frustration, car ce n'est pas depuis plus d'un an et demi que nous sommes en Thaïlande que nous avons pu tellement étancher notre soif d'activités et de découvertes culturelles.


Nous avons pu bien heureusement passer un peu de temps là où nous n'avons pas pu en Thaïlande : sur le zinc avec une brune. Nous avons, en effet, pu visiter, à défaut d'autre chose, deux Hard Rock Café et un bon pub à l'irlandaise.

Merci de votre compréhension.

1 commentaire:

  1. thank you teacher
    i hope to see you again too

    p.s.Thank you for everything, everything over the past two years.

    RépondreSupprimer