lundi 6 septembre 2010

Narathiwat : le sud musulman de la Thaïlande


Les quelques dizaines de derniers kilomètres tout au sud de la Thaïlande, sont exclusivement peuplés par la partie musulmane de la population Thaïe. Cette partie est influencée par la proximité immédiate de la Malaisie, musulmane elle aussi.

Pourtant cette influence s'arrête là, car si la Malaisie est un pays moderne, moins corrompu, plus ouvert au monde et pacifique, on ne peut en dire autant de cette partie de la Thaïlande où le tourisme est absent voire déconseillé.


En effet, depuis de nombreuses années la population subit la violence de plusieurs groupes extrémistes religieux qui emploient la violence pour garder leur influence et leur pouvoir. Régulièrement, des bombes éclatent çà et là, des têtes de professeurs se détachent du reste de leur corps pour avoir enseigné une alternative au Coran (les professeurs assez courageux pour s'implanter dans le sud se voient offrir une prime de risque qui double leur salaire). Pour les autorités, ce qui rend difficile le démantèlement de ces groupes indépendantistes c'est leur multiplicité, car si ces groupes sont nombreux, ils n'ont pas nécessairement de liens entre eux, l'origine même de leurs membres n'est pas clair et pas forcément thaïe. En parallèle de ce problème, d'autres personnes profitent de ces troubles pour régler leurs problèmes en toute impunité, leurs crimes passant au second plan par rapport à l'urgence des attentats terroristes.

Pourtant la population reste calme et accueillante...

 
mais un climat tendu flotte un peu dans l'air et les postes de gardes qui barrent les routes tous les 2 à 10km rappellent que la vigilance est de mise.


Même en entrant au super marché, la voiture subit un contrôle visuel du châssis dès son entrée sur le parking et chacun passe au détecteur de métal avant d'aller faire son shopping.

Mais nous avons tout de même pu faire de belles rencontres comme celle de ce réalisateur très British à la retraite qui nous a accueilli chez lui au bord de la mer,


ou de ces enfants jouant sur le fleuve,


Nous avons pu visiter une fabrique de jus de poisson fermenté très authentique.


Des plats très authentiques eux aussi... poivre ou sauce soja ?


Mais le joyaux de notre visite dans le sud fut ce très atypique temple bouddhiste aux allures de pyramide perdu dans la campagne vers Sadao et dans lequel nous avons pu assister seuls aux prières des moines pendant une heure. Un instant incroyable et magique... un des plus touchant.






Ce voyage de quelques jours nous a encore permis de voir davantage de la richesse qu'a à nous offrir ce pays. Nous venons de passer la date symbolique de 1 an, nos contrat se finissant le 31 août 2011, nous savons qu'il ne nous reste plus qu'un an pour découvrir le Nord et peut-être les pays limitrophes, mais cela nous parait bien court...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire