vendredi 29 janvier 2010

Une longue et surprenante promenade sur l'eau

Quand on reste suffisamment longtemps dans un endroit, quand on y respecte l'environnement et la culture, on peut gagner la confiance et parfois même l'affection des gens, et ainsi découvrir des endroits inconnus ou cachés des circuits touristiques standards.


En ce magnifique week end du 17 janvier 2553, nous avons découverts avec une grande émotion l'étang de Thale Noy (la petite mer, ce qui en dit long sur son étendue).


Ce parc aquatique d'une grande majesté abrite, entre autre, une vaste collection d'espèces ornithologiques :
des hérons,


des cormorans,


des aigrettes,


des poules d'eau,


différentes espèces d'échassiers,


mais aussi des guêpiers,


des martins pêcheurs, 


et surtout l'élégant Pygargue à ventre blanc rarement visible de si près et si tranquille.


Pendant cette ballade de 4 heures en pirogue motorisée, nous avons vu nombre d'espèces de volatiles et de bovidés aquatiques.

 
Cet étang se retire suffisamment loin pour que certains villages situés sur sa côte puisse préserver ses vieilles cabanes de pêcheurs et son authenticité originel,


comme celui où nous avons déjeuné chez l'habitant ce jour-là,


Un instant magique comme celui-ci nous fait toujours nous rappeler à quel point la simplicité de la Nature est l'une des plus belles choses qui puissent nous être donné de contempler, à condition de savoir regarder.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire